AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Amano Mansion! Amusez-vous bien ^^

Partagez | 
 

 Takenashi Ryû [ 100% ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hello! Takenashi Ryû
..........
..........
Takenashi Ryû

Messages : 20
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : I'm right here.


Takenashi Ryû [ 100% ] Vide
MessageSujet: Takenashi Ryû [ 100% ]   Takenashi Ryû [ 100% ] EmptySam 27 Fév - 6:27

Identity
Takenashi Ryû [ 100% ] 71tzma-193a159 NOM: Takenashi
PRÉNOM: Ryû
SEXE: Un homme pur et dur~
ÂGE: 19 hiver à voir la neige tomber…
DATE DE NAISSANCE: 2 Février 1990
PAYS D'ORIGINE: Made in Japan
GROUPE: Poor

Him
CARACTÈRE:
Être une connaissance de Ryû, c’est un privilège, même si le tiers de la ville semble le connaître. Ce garçon à un sourire grandiose, l’offrant à l’univers entier comme s’ils étaient importants pour lui. Il use d’un positivisme impropre à la nature humaine, enrobé d’un moral d’acier, pouvant croire dur comme fer que le soleil apparaitra alors qu’on est au cœur de la nuit. Il est impossible de le voir malheureux, impossible de l’imaginer sans ce rictus sur ses lèvres, impossible de croire qu’un jour un malheur s’abattra sur lui. Il s’est fait virer? Il s’en fiche! Ce sera là l’occasion pour lui de trouver un autre emploi et d’explorer des centres nouveaux. Rien ne semble l’atteindre, comme si un filtre l’entourait, transformant les coups durs en la plus douce des caresses. Quelqu’un de déprimé peux presque croire que tout va bien simplement en l’écoutant parler. Ryû est de nature généreuse, aimant faire sourire les gens autour de lui, gardant toujours un petit quelque chose pour l’offrir à quelqu’un, que ce soit un porte-clés trouvé quelque part ou une bague dont il n’a plus besoin… Il est spontané et agira sur le vif, ne pensant pas tout le temps aux conséquences des gestes qu’il pose. Il peut décider d’aller au parc d’amusement avec quelqu’un alors qu’il avait rendez-vous avec un autre au même moment. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas digne de confiance : il sait juger ce qui a de l’importance et ce qui n’en a pas. Il n’oubliera jamais un rendez-vous crucial, mais les autres… il ne garanti rien. Et, étonnement, il se fera toujours pardonner. Parfois, sa spontanéité et sa générosité se mette de paire pour l’inciter à recueillirent des animaux errants. La plupart du temps des chats ou des lapins, un chien, une fois… C’est rescapés passent en coup de vent chez lui, venant profité de son affection avant de retourner dans leur territoire : la ville. Les seuls animaux permanent chez lui sont trois chats d’une même porté, portant en guise de nom les seuls mots français qu’il connaisse : Monsieur, Madame et Croissant.
Il vient parfois jouer de la guitare devant la station de bus Tomoko, le regard rêveur. Même si cela ensoleille la journée de quelques-uns, il ne joue, en réalité, que pour lui, aimant beaucoup cet endroit où la vie semble en perpétuel changement. En fait, Ryû est du genre à s’attacher à des endroits particulier, pour une raison ou pour une autre. Comme, par exemple, le parc pour enfant, où les couleurs vive remonteraient le moral de n’importe qui et où les gamins se montrent si curieux envers lui. Ou bien encore, la maison de sa mère, petite cabane de bois vieilli, mais certainement l’endroit le plus ensoleillé sur la terre!
Il est un artiste, créant des toiles d’une beauté relative, chef-d’œuvre pour les uns, obsolète pour les autres. Il a toujours cet air concentré quand il peint, le seul moment où son sourire disparait, mais il est généralement seul lorsqu’il ouvre ses tubes de couleurs. Il adore la peinture, allant souvent dans la galerie d’art, bien que les gens le regardent suspicieusement, prêt à le jeter dehors. Il est également musicien, taquinant les cordes pour son bon plaisir, pour se vider l’esprit. Tout artiste à sa muse, et celle de Ryû commence par un D se termine par un E et cache toute une gamme de sensation. Les drogues sont pour lui une simple façon d’allonger sa penser… de la mettre en boule, au carré, de l’étirer à l’infini pour voir son imagination se déployer. Ce n’est pas pour rien qu’il est devenu dealer : il voulait être certain de la source de ses produits. Pour certain, la vie de Ryû est désorganisé et fragile, pouvant basculer d’un jour à l’autre, mais ils se trompent. Ce garçon, bien qu’imaginatif, ne vie pas dans un rêve. Il sait ce qu’il veut faire de sa vie et cela peux se décrire en trois mots : Rire, Aimer, Vibrer. Il veut passer du bon temps, ne jamais perdre ne serais-ce que des secondes à être mélancolique. Il veut aimer et vivre de ce qu’il aime, de la façon qu’il aime. Il veut vibrer de toute les pulsations du monde, expérimenter toute les sortes de tremblement. Certain disent d’il manque de logique, ce qui est vrai, mais Ryû n’a pas besoin de logique pour vivre. La preuve en ai qu’il se contredit souvent, ne l’avouant jamais, essayant de convaincre les autres que, au contraire, les deux vont ensemble et non contre l’autre.
Ce garçon est direct et franc, sans toutefois être méchant. Tout dépend du degré de susceptibilité de son interlocuteur. Le nombre de fois où il a dit, en souriant : « C’est vraiment moche ce que tu porte » ! Généralement, grâce à son caractère, les gens ne le prenne pas trop mal, car ils comprennent que ce n’était pas par méchanceté qu’il l’avait dit, simplement qu’il ne pensait pas avant de parler. Cependant, il y a exception… il y a de rare – tellement rare! – occasion où Ryû sera cruel par choix. Soit cette personne est quelqu’un de vraiment horrible à ses yeux, soit il ne va pas bien et a envie d’être seul au plus vite. Oui car le garçon ne se confira jamais. S’il a des problèmes, problèmes assez graves pour le tourmenter, il les gardera pour lui, n’en parlant jamais à personne, spécialement aux gens qu’il aime le plus. Si quelqu’un essai de le forcer à parler, il peu devenir froid et le repousser sans ménagement.

PHYSIQUE: Physiquement? Pfff... Si ce n’était pas de son sourire, je crois que bien des gens auraient peur de lui. Il faut dire que sont apparence en dérange plus d’un. Un excentrique pareille dans la rue, ça fait des commentaires! Sa coupe de cheveux change assez souvent, pas tout le temps coloré, toujours unique. S’il ne se les coupe pas lui-même, il ne laisse pas non plus n’importe qui les lui couper. Ses cheveux, c’est important, car il se considère lui-même comme l’une de ses œuvres d’art, perpétuellement en mouvement, cependant. En évolution exponentiel. D’ailleurs, son corps est recouvert de tatouages, disparates, n’ayant vraisemblablement comme seul lien le fait d’être graver dans sa peau. Il a des cils longs et fins, des yeux magnifiques. Il n’a jamais l’air épuisé, bien qu’on puisse voir un creux sous ses orbites. Il possède un nez un peu plus long que la moyenne japonaise, un anneau ornant sa narine gauche. Il a plusieurs piercings, en fait. Dans la lèvre et les oreilles, faisant tiquer certain hommes d’affaire à la station de bus. Des lèvres minces et longues, la supérieure plus mince que l’inférieure. Bien définies, le plus beau sourire qu’on peu voir. Un cou gracile se rattachant à des épaules carrées, plutôt frêle. Ryû est mince, mais pas au point d’en être squelettique. Ont peu voir une certaine musculature, mais ont est très loin des body builders. Ses côtes sont apparentes, sans toutefois enlever son charme à son corps. Il a de longs bras, de ceux qui semblent toujours bouger au ralenti. Ses mains sont grandes, rêches et chaudes. Ses doigts sont longilignes, tatoués, aux ongles souvent noircie de vernis. Il est très grand pour ses gènes nippons, dépassant beaucoup de gens, attirant encore plus les regards. On pourrait dire que Ryû sait qu’il attire l’attention et en profite un peu. Il portera souvent des vêtements de toutes les couleurs, trouvant la ville déjà bien assez grise. Des casquettes, des tonnes de collier, de bagues et de bracelet…. Il peut parfois mettre deux trois ceintures, agencés de chaines ou de bretelles. Il n’a pas de gout particulier pour ses pantalons, il mettra celui qui lui fait le plus envi en se levant le matin, que ce soit des jeans déchirés ou des pantalons rouges et carotté. Les seules choses qu’il met à tous les jours sont ses souliers. Des « rocking horse » noires aux semelles de bois. Pour lui rien ne sert d’avoir plusieurs paires de soulier. Il use une paire jusqu’à la corde puis va s’en acheter une autre. Il trimbalera souvent avec lui un vieux sac en bandoulière, dans lequel ont peu trouvé de tout. Des pinceaux en passant par des livres jusqu’à de petits sachets bien remplis de pilules colorés. Son étui à guitare pendra sûrement au bout de sa main, décoré, au fil du temps, par toute sorte de gens excentrique. À l’intérieur, une guitare acoustique, noire...
HISTOIRE: Peut importe la façon dont quelqu’un est habiller, cela ne reflètera jamais ce qu’il est à l’intérieur. Nadeshiko en sait quelque chose. Elle qui avait toujours vécu dans le quartier pauvre, elle s’était cru comme dans un conte lorsqu’un homme d’affaire s’était dit amoureux d’elle. C’était les rendez-vous galants, les restaurants chics, la plage et, bien sûr, les hôtels… Après deux ans de liaisons, devant ses refus répétés de vivres ensembles et ses absence mystérieuses, elle avait finalement compris qu’elle n’était pas la seule dans sa vie. Pire encore : il était marié bien avant qu’ils ne se connaissent. Le coup avait été dur. Elle en avait été détruite. Quelques mois plus tard, une autre surprise l’attendait… Elle, enceinte?! Étonnement, au lieu de l’enfoncer encore plus dans son désespoir, cette nouvelle lui redonna sa joie de vivre. Un enfant à elle, un enfant à élever par elle-même… Elle travailla dur, s’acheta une petite maison traditionnelle. Ses parents ne voulurent pas l’aider, étant vieux jeu et n’acceptant pas qu’elle ait un enfant hors mariage. Mais elle se débrouillait très bien seule et cela lui donna de l’assurance. Elle s’attachait de plus en plus à son gros ventre. Et son nom? Quel serait son nom? Une fille? Ai! Oh, oui! Mais… si c’était un garçon? . . . Ryû. Pour qu’il ait autant de détermination et de force qu’un dragon. Ainsi furent jetés les dés. Quelques mois plus tard, un petit garçon naissait, en pleine santé.
Ryû eu l’une des enfances les plus heureuses qui soit, même s’il ne vivait pas dans le grand luxe et qu’il n’avait pas tout ce qu’il voulait. C’était un magnifique gamin aux cheveux bruns et aux yeux en amandes qui semait de la joie autour de lui. Il avait plein de copains et s’appliquait à l’école. Cependant, sa créativité lui valait souvent de mauvaises notes. Certains professeur ne l’aimait pas, disant qu’il avait un mauvais comportement, qu’il répliquait tout le temps, mais c’était simplement parce qu’il ne comprenait pas ce que eux semblait croire être une logique imparable. Très tôt, son talent artistique fit son apparition, remplissant ses devoirs de dessins divers. Même si les professeurs s’en plaignaient, sa mère, elle, l’encourageait. Ryû et sa mère, c’était de la complicité pure, une confiance aveugle et égale. Elle répondait à toute ses questions, lui inculquant une philosophie de vie particulière. Le gamin adore sa mère. Il ne s’était jamais soucié du fait que son père n’était pas là, n’en avait jamais vraiment eu conscience de par la présence de cette femme merveilleuse à ses côtés. Femme ouverte d’esprit dans ce pays timide. Vers l’âge de 11 ans, il développa une attirance pour les piercings, attirance qu’elle ne réprima guère. Elle répétait souvent que ce n’est pas l’apparence d’un homme qui nous dirait ce qu’il est à l’intérieur et que comme elle savait qu’il était un garçon formidable, son apparence physique ne pouvait être que comme il le souhaitait.
Il grandit et grandit jusqu’à devenir un adolescent turbulent de 15 ans. Amis de tous et chacun, il avait des connaissances de tout les milieux. C’est l’une d’elle qui l’initia à la drogue. Ce n’était pas parce qu’il avait des problèmes ou des tourments, simplement par curiosité. Et la sensation avait été… si merveilleuse! Il ne pu s’empêcher de tout les essayer : marijuana, lsd, xtc, cocaïne… Il n’en prenait pas assez pour s’en faire perdre la tête, toutefois, ni a n’en développer une addiction si grande qu’il ne pourrait survivre sans. Ces substance lui déliait l’esprit et lui permettait de faire des toiles exactement comme il le voulait. Rien ne semblait lui poser de problème dans la vie. Il savait toujours ce qu’il voulait et ce qu’il devait faire. À une exception près : lorsque la fille de la 3-E s’est confessé à lui. C’était bien la première fois que cela lui arrivait, qu’on le veuille ou non, sa façon d’être n’attirait pas les jeunes filles de son âge. À cette exception près. Emiko Ito. Comme il ne trouvait rien à lui répondre, elle s’empressa de lui demander une réponse dès le lendemain. Ce soir là, chez lui, il en parla à sa mère. Elle eu un drôle de rire, un rire un peu gênée. Puis un regard fière, surement le regard qu’on tout les parents en découvrant que leurs enfants est assez beau pour attirer les gens autour. Elle lui demanda :

- Et cette fille : tu l’aimes?
- Je ne la connais même pas! C’est la première fois que je la voyais.
- Alors tu serais mieux de refuser. Si tu ignores tes sentiments vis-à-vis d’elle, tu ne peux lui donner de faux espoir.
- Mais si ont se serais bien entendu au final?
- Apprend à la connaitre avant.

Le lendemain, il redit exactement la même chose à la fille, lui proposant d’être amis au départ. Allez savoir pourquoi, elle se mit à pleurer et s’enfuie en courant. Quelques jours plus tard, cependant, elle revint le voir, acceptant d’être ami. Il est encore copain avec elle, ils s’entendent plutôt bien. Étrangement, ils ne se sont plus jamais reparlé de sortir ensemble. De toute façon, ce genre de chose ne l’intéressait pas vraiment : la femme de sa vie, c’est sa mère.
Cela ne veut pas dire qu’il est vierge pour autant. Une soirée bien animée, de l’alcool et des drogues en circulation… C’est arrivé quatre, cinq fois.
Ryû n’a pas terminé ses études. De toute façon, à quoi cela lui servirait-il? L’université? Les toiles qu’il peint n’y seraient pas à leur place. Il travaille de jour dans une papeterie qui vend aussi des toiles et de la peinture, passe le reste de son temps à faire ce qu’il veut, vend de la drogue par-ci par-là.
Il vie avec sa mère dans leur maison qui vieilli. Sa chambre lui fait office d’atelier. Il n’a aucun problème…

His tastes
COULEUR PRÉFÉRÉ: Le bleu et le jaune. C'est les deux ou c'est aucun.
TICS/MANIES: Se mordre les lèvres lorsqu'il est très content, écarter les bras de son corps lorsqu'il est concentré, se planter les ongles dans le crane quand il a mal à la tête.
PLUS GRAND SECRET: Il écoute encore Doraémon le matin et garde des figurines de Sailor moon sur une tablette, dans sa chambre.
NOURRITURE FAVORITE: Des dango et des taiyaki~
FILM PRÉFÉRÉ: "Audition" par Takeshi Miike
AUTRE: Il a des maux de tête aigu quelques fois par mois depuis des années.

You, behind the computer
PSEUDO: Adee Strangers
ÂGE: Fiftheen my dear
OÙ VOUS AVEZ TROUVÉ LE FORUM: Une copine ma battu pour que j'y jette un coup d'oeil~
COMMENTAIRE: J'espère ne pas vous décourager par la longueur de mes textes.
AVATAR: Miyavi


Dernière édition par Takenashi Ryû le Mar 2 Mar - 3:52, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hello! Park Jin Ho
.......
.......
Park Jin Ho

Messages : 91
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 25
Localisation : does anybody know what we are living for?


Takenashi Ryû [ 100% ] Vide
MessageSujet: Re: Takenashi Ryû [ 100% ]   Takenashi Ryû [ 100% ] EmptySam 27 Fév - 17:41

    Enweille ! Fini moi ça ste fiche là !
    *kick kick kick*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saravengeance.canalblog.com
Hello! Takenashi Ryû
..........
..........
Takenashi Ryû

Messages : 20
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : I'm right here.


Takenashi Ryû [ 100% ] Vide
MessageSujet: Re: Takenashi Ryû [ 100% ]   Takenashi Ryû [ 100% ] EmptySam 27 Fév - 21:56

C'est fini, c'est fini! Ne me frappe pas! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hello! Tokugawa Satomi
...
...
Tokugawa Satomi

Messages : 414
Date d'inscription : 29/12/2009
Localisation : Amano Mansion


Takenashi Ryû [ 100% ] Vide
MessageSujet: Re: Takenashi Ryû [ 100% ]   Takenashi Ryû [ 100% ] EmptySam 27 Fév - 23:14

Vous êtes:

Validé!

Alors, pour bien commencer il est important que tu viennes organiser tes relations ici et que tu viennes avertir les admins que tu fais maintenant partie des avatar pris ici. Tu dois aussi venir faire une demande d'habitation ou de chambre ici histoire d'avoir un endroit pour habiter. Aussi, tu peux venir faire une demande de Rp ici pour bien commencer. Finalement, s'il y a quoi que ce soit, tu peux nous contacter ; Satomi ou Ai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hello! Contenu sponsorisé ♥




Takenashi Ryû [ 100% ] Vide
MessageSujet: Re: Takenashi Ryû [ 100% ]   Takenashi Ryû [ 100% ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Takenashi Ryû [ 100% ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- AMANO MANSION ♥ :: Admiinistration . ♥♦ :: Présentation — votre identité. :: Acceptés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Mangas, Japanimation